parue le : 5 février 2020 rédigée par : Renaud Oualid

(légende photo : Benoît Herr (à gauche) avec Bernard Prevost, l’ancien rédacteur en chef de KoiD’9, au Night Of The Prog Festival – Lorely Amphitheater en 2009)

Koid’9 magazine est en deuil.

Notre ami rédacteur Benoît Herr nous a quittés jeudi 27 janvier à l’âge de 61 ans, subitement.

Personne ne s’attendait à cette terrible et triste nouvelle.
Toute l’équipe est sonnée, choquée. Nous avons une pensée pour sa famille et pour tous ses amis, nombreux.
Benoît était un homme de communication et de projets, une force de caractère. Destiné à être médecin, il avait préféré opter pour le journalisme d’entreprise. Organiser et animer séminaires et conférences, concevoir et réaliser des plaquettes, rédiger des articles et des interviews n’avaient aucun secret pour lui.

Benoît, c’était le journaliste professionnel du Koid’9 qu’il avait rejoint en 2002. C’est lui qui a œuvré pour que Koid’9 passe du fanzine amateur des débuts (avec sa couverture en noir et blanc) au magazine que vous connaissez aujourd’hui. Il avait poussé pour que la couverture soit en couleur, les réalisant toutes du n° 45 (avril 2003) jusqu’au n°111 (février 2020). Il nous avait également donné de nombreux conseils sur la mise en page, les phrases d’accroche à insérer dans les interviews.
Les interviews justement, il aimait les réaliser en direct live, à l’ancienne, calepin et stylo en main, dans un anglais parfait au grand étonnement des artistes peu habitués à autant de professionnalisme. Avec lui, tout semblait facile…

Beaucoup se souviennent de l’organisateur de beaux concerts de Prog avec l’association Prog La Vie dont il fut le président. D’autres le connaissent comme grand amateur de plongée sous-marine et enfin certains saluent son investissement comme 1er adjoint au conseil municipal de Joigny, sa ville d’adoption.

Tout le monde appréciait cet homme au caractère bien trempé, engagé et passionné, porteur d’idées et de décisions, qui aimait le changement et qui regardait toujours devant.
Koid’9 et la promotion du Rock Progressif en France te doivent beaucoup.

Toutes nos pensées vont à Isabelle son épouse, ses deux fils Julien et Florent et ses petites filles chéries.Tu vas nous manquer Benoît.

La rédaction de Koid’9 magazine