parue le : 24 juillet 2015 rédigée par : Rédaction

 

En 2013, de passage en gare d’Aix en Provence, David Gilmour entend le fameux jingle de la SNCF et est immédiatement séduit. « Chaque fois que je l’entendais, j’avais envie de danser », explique-t-il dans la vidéo ci-dessous (la seconde). Il l’enregistre sur son smartphone.

De retour à Londres, il commence à travailler sur « Rattle That Lock », qui contient d’ailleurs deux de ses solos de guitare caractéristiques, et décide de contacter l’auteur, Michael Boumendil, 44 ans. Ce dernier est à la tête de Sixième Son, société pionnière de la création d’univers sonores pour les marques, qui travaille aussi bien pour Aéroports de Paris que la SNCF, Roland Garros, EDF, SFR ou Samsung.

David Gilmour lui demande de venir le voir outre-Manche. « Je suis allé dans son studio aménagé sur un bateau, sur la Tamise, au Nord-Ouest de Londres », racontait la semaine passée M.Boumendil à « Var Matin« . « C’est un garçon très gentil, assez réservé », dit-il du guitariste et chanteur de Pink Floyd.

« J’ai commencé par lui dire : « je ne vais pas vous raconter à quel point je suis admiratif de ce que vous représentez.. » Il m’a répondu : « Mais si, tu peux le dire ! » (rires) Ca m’a mis à l’aise d’emblée. Après, on a eu des discussions de créateur à créateur. »

« Ton truc, ça groove », lui dit David Gilmour. Il lui a aussi expliqué « que notre métier était de raconter des histoires fortes en peu de notes, alors que lui est connu pour faire des chansons de 8,10, 12 minutes. Il a dit sur le ton de la boutade : ‘je ferais bien de m’en inspirer!' »

L’épouse de David Gilmour et la romancière Polly Samson ont collaboré aux paroles de cette chanson. « C’est basé sur deux voyages, tous deux inspirés par le paradis perdu », explique cette dernière.

Après avoir dit adieu à Pink Floyd l’an passé, David Gilmour est de retour avec un nouvel album le 18 septembre. « Rattle that lock » (qui est aussi le titre de l’album, donc), est son premier en solo depuis « On an island » paru en 2006.