Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

Within Temptation : An Acoustic Night At The Theatre (2009 - cd - parue dans le Koid9 n°72)

(435 mots dans ce texte )  -   lu : 146 Fois     Page Spéciale pour impression

WithinTemptation_AnAcousticNight.jpg

La constatation que l’on peut faire est que les albums "live" de Within Tempation se suivent et ne se ressemblent pas. Après un "Black symphony" en double-CD avec le Metropolis Orchestra, sorti l’an passé et sur lequel la musique de Within prenait toute son ampleur et sa haute dimension, c’est au tour d’un nouveau disque, celui-ci acoustique, de voir le jour. "An acoustic night at the theatre" donne une impression d’un doux moment passé à l’écoute de la merveilleuse Sharon entourée ici de cordes dont les intonations ne finissent pas de nous câliner tout au long de l’album. Le propos se veut considérablement adouci et la chanteuse pousse moins sa voix (les instruments étant plus feutrés). De ce fait cette nuit acoustique apparait plus apaisante et nous sommes extrêmement loin des "grundts" des groupes rivaux de Within Temptation tant par la grâce de sa chanteuse que par l’opportunité du groupe ayant eu la riche idée de larguer les sons lourds, le temps d’une soirée. Cela démarre apparemment par un inédit (tout du moins moi, je ne le connais pas) "towards the end" joliment cadré, précédant une suite logique de titres plus emblématiques les uns que les autres de la carrière du groupe. On peut constater tout le côté mélodique et par conséquent passionnant d’une formation mise en valeur par l’"ora" de sa chanteuse Sharon, on peut penser par instant à Candice Night de Blackmore’s Night, au cours des ballades les plus sensuelles (je pense à "all I need" introduite par un violon splendide). Ce n’est pas une mince référence, ces deux chanteuses feraient bien de se rencontrer un de ces quatre, comme l’a fait Sharon avec Annecke Van Gierbergen (ex-Gathering et nouvellement Aqua De Anique), que l’on peut entendre sur le très plaisant "somewhere" ; c’est à chaque coup un plaisir, comme celui procuré lors de sa prestation sur "Black symphony". Leur méga "hit" "frozen" est évoqué ici par un biais différent, ces notes de piano acoustique sont un réel bonheur émanant de musiciens issus du métal/gothique ; les autres morceaux parviennent à un résultat similaire, car ils se trouvent joués et interprétés sur des tempos nettement allégés. Bref, vous devinez le résultat : un album tout en demi-teintes, et qui se termine par leur nouveau single "utopia", prélude à leur future production, qui ne saurait tarder, ceci clôturant de façon la plus élégante possible cette merveilleuse soirée que nous aurions aimé voir passer par nos contrées, mais ce sera pour une prochaine tournée, nous le souhaitons vivement.

Daniel Sebon




Retour à la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.1763 seconde(s)